menu

05 62 66 21 78

mairie.seissan@wanadoo.fr

Hommes célèbres

AccueilHistoireHommes célèbres
AccueilHistoireHommes célèbres

Edouard LARTET (1801-1871)

Edouard Lartet est un des seissannais les plus célèbres. Né en 1801 à Castelnau Barbarens, il fait des études de droit à Paris. Avocat, il s’intéresse aussi à la géologie et à la paléontologie. En 1834 il découvre le gisement tertiaire de Sansan, et avec le Pliopithèque (grand singe fossile) trouvé en 1836, il devient une célébrité du monde scientifique, cité par Jules Vernes dans « Le Voyage au Centre de la Terre ».

Il s’installe à la Bernisse à Seissan en 1840 et continue ses recherches dans les Pyrénées, l’Aveyron et le Périgord où il découvre à la Madeleine une ivoire sur laquelle est gravée un mammouth : il en déduit que l’homme vivait à l’époque de la préhistoire et valide ainsi les thèses de Darwin contre celles, créationnistes, de Cuvier. En 1861, il date les ères géologiques et paléontologiques et il est nommé professeur de paléontologie au Muséum d’Histoire Naturelle en 1869. Le « père de la paléontologie » s’éteint à Seissan en 1871. Son fils Louis (1840-1899) sera aussi professeur de géologie et de minéralogie, et il étudiera l’homme de Cro-Magnon aux Eyzies. Il repose avec son père au cimetière de Seissan.

Anselme Batbie (1828-1887)

Issu de la vieille famille seissannaise, Il fit de brillantes études de droit et devint professeur d’économie politique et de droit constitutionnel à Paris.

Député du Gers en 1871, il devint ministre de l’instruction publique, des Cultes et des Beaux-Arts en 1873 et signa à ce titre la construction de l’église du Vœu National, le Sacré Cœur de Montmartre à Paris.

Sénateur du Gers en 1876, il entre à l’Institut et décède à Paris le 12 juin 1887. Il émit le désir de faire déposer son cœur dans la chapelle la plus modeste de la Basilique qu’il avait contribué à faire édifier. Et son vœu fut exaucé. Esprit brillant, Homme intègre et serviable, conseiller des gouvernants, il était très attaché à Seissan, et fut un des bâtisseurs de l’Eglise Notre Dame de l’Assomption.

Pierre Bédat de Monlaur (1907-1990)

Pierre Bédat de Monlaur naquit en 1907 à « La Flourette’, à Saint-Médard, et connut une vie aisée de mondain intellectuel poète. Il est surtout connu pour ses Villanelles (1942), pour les Contes du Pays d’Oc (1936), du Lézard et du Pays de Gascogne (1943). Ses poèmes sont consacrés aux terres de son enfance (Pays mirandais, terre d’Astarc). Dans son conte « Le Meunier Gascon » il évoque des antagonistes politiques entre les conservateurs et les républicains.

Ami du musicien Arthur Honegger, du peintre Kees van Dongen (qui fit son portrait « l’homme au gilet bleu ») il reçut la médaille d’argent de la ville de Paris en 1986 pour l’ensemble de son œuvre.

EMSE (1920-1990)

C’est sous ce pseudonyme que l’Abbé Maurice Cachin, un des derniers curés de Seissan signait les caricatures qu’il dessinait, inspirées par les habitants de Seissan et ses environs.